profilage-reminiscences-10989054nymcn_2038-2

L'herbe est toujours plus verte chez son voisin... C'est peut-être pour ça qu'on a tendance à vouloir piquer des idées ailleurs. Dans l'absolu, c'est pas forcément une mauvaise chose. Simplement, il faut savoir rebondir et l'utiliser à sa sauce plutôt que de tenter vainement un copié/collé. En l'occurence, la fiction française ne fait pas toujours très fort dans le domaine des épisodes un peu originaux... Déjà, on en retrouve dans assez peu de séries. De mémoire, il y a tout de même Avocats & Associés qui a réussi ce pari (notamment avec son 100ème épisode). Et là, comme ça, c'est tout ce qui me vient. Il y aura donc aussi cet épisode 4x06 Réminiscences de la série Profilage diffusée sur TF1. Oui, presque inespéré de la part du diffuseur mais pourtant, c'est bien là ! Un épisode qui a digéré certains codes américains là aussi avec cette trame qui prend ses racines dans une époque ancienne (ici en 1945) permettant aux comédiens d'interpréter plus ou moins de nouveaux personnages, en faisant se passer des choses qui ne peuvent pas avoir lieu pour le moment dans le présent... Le procédé est un classique (le dernier truc en date qui me vient dans le même genre est bien évidemment Bones ou encore Castle me semble-t-il) mais sympathiquement utilisé. D'autant plus qu'on nous permet de voir un contexte qu'on a peut-être un peu trop tendance à oublier (en tout cas, en ce qui me concerne), celui de la peine de mort en France ! Et franchement, la guillotine, ça reste un mode opératoire assez particulier qui a tendance à plus faire penser à la Révolution qu'autre chose. L'épisode pourra aussi rappeler un autre procédé avec le vieillissement d'un des personnages (FBI Portés Disparus, j'ai tout de suite pensé à toi !) et forcément, l'apparition du comédien dans les deux versions sur le même plan. Là encore, plutôt réussi dans l'ensemble (même si ce centenaire m'a semblé particulièrement en forme, mais pourquoi pas). Bon, il est vrai aussi que j'aurai pu m'arrêter sur Philippe Bas et sa scène torse-nu tout à fait agréable, mais ce n'est pas mon genre (enfin, pas tout à fait... Ok, mais juste pour vous, vous pouvez jeter un coup d'oeil ICI). Profilage a réussi son passage "à l'heure américaine"...