ParisManga20131005-08

Le cerveau, c'est le disque dur de notre interface... Sauf que le mien a méchamment tendance à s'effacer... A ne pas garder les souvenirs des moments de "bulle" (ces moments où l'on est plongé "dans un autre monde") en tête. Et si une convention en soit ne fait pas partie de ça, les rencontres qui y sont liées, elles, en sont (de la partie !). C'est pour ça que j'ai décidé cette année de faire l'effort de la photographie numérique (et de la vidéo au passage, l'investissement dans du récent, ça peut aussi avoir du bon). Donc oui, je suis finalement allé à Paris Manga cette année. Pas pour les acteurs US que je ne connaissais pas (Game of Thrones figure toujours sur ma liste d'attente), pas plus pour les invités japonais (entre une chanteuse -Hikari- que je ne regrette pas de ne pas connaître et un auteur dont je n'aime pas l'oeuvre...) mais bien pour la présence de certains comédiens de doublage. Oui, c'est un peu bizarre, mais c'est comme ça ! J'aime les voix françaises, je l'ai déjà souligné à maintes reprises... Et la présence d'Alexis Victor m'a fortement incité à me pencher sur le fait de retourner en convention après une bonne dizaine d'années où je ne l'avais pas fait. Et si je me suis maudit dans la queue, si j'ai trouvé l'organisation totalement insupportable (avec des scènes proches, avec du son inaudible, rendant ce qui pouvait se passer dessus la plupart du temps inintéressant... Et puis, du bruit, du bruit et rien que du bruit), si j'ai souffert à piétiner dans la foule dans les allées, ça valait tout de même le coup. D'abord parce que j'ai pu voir (et avoir les autographes) de trois des compères de la Flander's Company qui étaient là (et poser avec Kurtzmann, et ça... Ca n'a pas de prix !). Franchement, ils étaient charmant, prenant le temps de discuter, de se faire photographier... Et ensuite, parce que du côté des comédiens de doublage, j'ai pu aborder tous ceux que je voulais (et ça n'était pas gagné, avec l'organisation cacophoniesque d'une file d'attente pour tout le monde -mais une fois engagé, on pouvait naviguer entre les différents comédiens-). Bien sûr, il y a eu Amélie Morin (qui double Mathilda/Sailor Vénus dans Sailor Moon ou encore Marie-Antoinette dans Lady Oscar). Il y a eu aussi Sophie Arthuys (Melinda dans Ghost Whisperer et Jenny dans Buffy Contre les Vampires). Ainsi que Véronique Soufflet (Paige dans Charmed) avec laquelle j'ai eu un très agréable échange (et un gentil mot de sa part). Mais j'avoue tout de même, que ça reste la rencontre avec Alexis Victor qui fut la plus "dans un rêve". Ok, il est arrivé en retard, et j'ai bien cru devoir faire une croix sur lui... Mais il est arrivé pile-poile au moment où j'attendais devant sa chaise vide (pour Sophie, mais chut !) et du coup, j'ai été son premier ! Je lui ai reparlé de l'interview et il m'a très gentiment serré la main, écrit un petit mot (même s'il n'avait pas de stylo, heureusement que Dorothée Pousséo était là !)... L'homme est charmant, dans tous les sens du terme. Il était aussi intéressant de voir tous ses comédiens se saluer... L'entente avait l'air très bonne. Alors certes, la pêche aux images est un peu moyenne au final (oui, je ne suis pas du tout photographe, ça se voit avec ce petit album photo sur la convention), mais j'espère rester avec des souvenirs plein la tête...