20227859-2

Peut-on allier qualité et bonnes audiences ? Certes, les séries françaises de TF1 ne sont pas vraiment réputées pour leur grande qualité, mais parfois, une pépité émerge tout de même. Et au fil des ans, Profilage s'inscrit vraiment dans cette veine. La série ne cesse d'évoluer, de surprendre et de franchir avec brio les défis ou les obstacles rencontrés. Ainsi le départ de l'un des personnages principaux en saison 3 s'est plutôt bien passé... Je dirais même plus, je préfère largement le Commdant Rocher (Philippe Bas) à son prédécesseur (ok, ok, l'interprète n'y est pas totalement étranger... mais ne fait pas tout pour autant). Et cette quatrième saison inédite qui vient de s'achever prouve une nouvelle fois que Profilage peut être parmi ces séries qui comptent en ayant proposé de bonnes choses tout au long de sa douzaine d'épisodes. Est-il besoin de revenir sur le plutôt réussi épisode prenant racine dans le passé (le 4x06 Reminiscences) ? La série sait osciller entre histoires assez sombres et une touche d'humour que l'on doit notamment au personnage d'Hippolyte (qui possède quelques aptitudes inattendues, comme le découvrira Fred à un moment donné !) ou même à celui de Chloé, toujours très attachante dans sa façon d'être décalée, parfois un peu agaçante quand c'est sa vie privée qui est en jeu mais bien interprétée par Odile Vuillemin qui n'hésite pas à donner de sa personne... Notamment dans un dernier épisode qui saura à nouveau surprendre et laisser dans l'expectative... Ou pas... En fait, on peut se douter que ce qui y est sous-entendu, c'est juste de l'esbrouffe... Néanmoins, ça reste totalement crédible vu les événements et le contexte de la série qui ne se repose pas forcément sur un personnage donné. Enfin, on verra sans doute ça pour la prochaine saison (vu les audiences plutôt réussies de la série, autour des 7 millions de téléspectateurs, TF1 aurait tort de s'en priver !). En tout cas, on sent que les auteurs ont eu une certaine liberté pour amener du feuilletonnant, des dynamiques entre les personnages, ce qui fait toujours plaisir à voir. D'autant plus que les intrigues sont assez prenantes dans l'ensemble, avec une réalisation assea marquante  (jeu de lumière, de couleurs), changeante au fil des épisodes, mais toujours dans l'ambiance de la série. Quand ça l'est, il faut le dire, le souligner, alors voilà : c'est juste totalement réussi...