19800907

L'enfer, c'est les Autres... Mais parfois, ils sont aussi une bonne raison de se poser des questions... Et à l'heure où j'entamais la saison 4 de Modern Family, j'avais encore en tête cette remarque de lady à propos de la série et... sur ses propos, justement (à la série). J'avoue que j'avais pas le souvenir de ce côté homophobe ou raciste... Surtout que dans un cas, je crois que j'aurai plutôt tendance à le remarquer. Alors j'y ai fait attention. Et c'est vrai qu'il y a des dialogues outrageusements homophobes ou racistes... Mais pourquoi donc jusqu'ici ça ne m'avait pas choqué ? Et pourquoi donc ai-je continué toute la saison sans m'en offusquer ? Sans doute parce que comme on peut parfois l'entendre dire, on peut rire de tout... Il faut juste savoir le faire. Et pour moi, Modern Family réussit ce pari, parce que comme je l'ai souligné, c'est "outrageusement"... Et la série est outrageuse dans tous ses propos, et à propos de tout le monde. En fait, si ces petites phrases qui pourraient d'ordinaire déranger ne me font pas sauter au plafond ici, c'est parce que tout le monde en prend pour son grade, personne n'échappe au regard caustique et acide des auteurs, et au final, on peut rire de ces petits défauts des uns et des autres que l'on peut retrouver chez nous. Ca appuie là où ça peut faire mal, mais c'est au contraire une soupape. Et pourtant, je dois dire que mon histoire avec Modern Family avait mal commencé... Mais je me suis laissé charmer petit à petit par les personnages... Oui, même par ce couple gay outrageusement cliché... Comme le reste des personnages (l'intello, la mère autoritaire, la bimbo, le premier de la classe plutôt précoce dans sa façon d'agir et parler, la jolie mais un peu "blonde" sur les bords...).