21045968_20131002122115037

Le temps est un ennemi... Et en ce qui me concerne, c'est surtout que faut bien avouer que les souvenirs s'effacent parfois à vitesse grand V. Alors forcément, quand il s'agit de remonter très loin en arrière, c'est un peu peine perdue. Donc, de notre Corsaire de l'Espace dont il va être question aujourd'hui, j'ai bien peine à me souvenir. Oh, je sais que j'ai vu la série (de toute manière, ne serait-ce qu'un épisode -ou deux ?- passé lors d'un Génération Albator -tiens donc !- un soir de Noël), mais à vrai dire, je ne sais absolument plus ce qu'il pouvait s'y passer. J'ai bien en tête les Sylvidres, le look de quelques persos, mais ça ne dépasse pas ce stade. Alors forcément, savoir si oui ou non ce film en images de synthèse et en 3D qu'est Albator est une bonne adaptation ou non, je crois que je n'en saurais fichtre rien. Et puis, comme l'univers de Leiji Matsumoto est assez étendu, peut-être qu'en rassemblant les pièces ici ou là, on obtiendrait quelque chose qui pourrait s'en rapprocher. En fait, de vous à moi, je me demande même pourquoi je suis allé voir Albator au cinéma. Je n'en suis même pas nostalgique à un moment (sinon je crois que j'aurai trouvé le moyen de revoir la série à un moment donné), et je ne suis pas non plus tombé amoureux du personnage dans mon enfance et je ne suis même pas sûr que j'aimais... Alors le pourquoi du comment, forcément... Peut-être que je me suis laissé séduire par la plastique (enfin, la synthèse devrais-je dire) d'un pirate de l'espace plutôt classe sur ce que j'avais pu voir... Et honnêtement, si je ne me souviens plus si je pouvais trouver Albator classe ou pas dans la série à l'époque, ici, il a effectivement du charisme et une sacré classe. Même si on le voit assez peu et qu'on pourrait se demander s'il n'y a pas trahison quelque part du coup, vu le titre du film (mais tout a une explication, que l'on comprends par ailleurs plus ou moins vite, c'est selon -et pour une fois, c'était plus pour moi-). Alors au final, est-ce que j'ai apprécié le film ? Plus ou moins, là encore. Je ne suis pas sûr d'avoir envie de le revoir un jour. Certes, il y a de jolis décors, de beaux effets, une musique qui accroche parfois l'oreille, mais je crois que ce n'est pas trop mon genre (même si on se rapproche un peu d'un Final Fantasy, Les Créatures de l'Esprit dans la philosophie). Peut-être que j'ai un peu trop cherché durant tout le film à tenter aussi de me raccrocher à des souvenirs pour voir si ça pouvait coller à l'univers de la série et que ça a un peu parasité le tout. Mais au moins, il y a quelques menues surprises quant au déroulement de l'intrigue, notamment en ce qui concerne notre taciturne et trouble héros, qui s'avère plutôt sombre. Bon, y'a aussi une scène de douche que je n'ai pas comprise, elle est très esthétique, mais sinon, j'ai pas vu d'autre intérêt (et encore, c'était une femme !). Ah, quand même une dernière chose, l'Arcadia a une sacrée tronche et ses apparitions sont plutôt réussies aussi ! Donc Albator est revenu, mais j'suis pas totalement convaincu...