21057945_20131114162829172

Qui se ressemble... Ne s'assemble pas forcément, mais vient plutôt embrouiller mon pauvre esprit sériephile pas très physionomiste ! Quoique je suis un peu mauvaise langue sur ce coup-là, puisque contrairement à d'autres séries en fait, les personnages sont très identifiables malgré le fait qu'ils sont joués par une seule et même actrice. Oui, oui, une seule et même actrice qui se charge de plusieurs rôles. Un choix budgétaire peut-être ? Non, en rapport avec l'histoire (quoique l'un n'empêche pas l'autre, mais je n'en sais rien, donc...) qui nous met en scène des clones. Le début aurait pu faire penser à Ringer, avec cette histoire d'une personne qui prend la place d'une autre qui lui ressemble étrangement (ce coup-ci, pas de jumelle)... Et à qui il va arriver des malheurs (le karma !). Après, les deux séries exploitent des pistes totalement différentes, surtout quand l'on s'aperçoit que nos deux personnages ne sont pas uniquement deux, mais un peu plus et de plusieurs nationalités. Là, ça aide pas mal l'actrice Tatiana Maslany pour pouvoir différencier ses différentes facettes (la femme au foyer, la fille de la "cité", la scientifique, la croyante... A noter que l'une d'elles est homosexuelle... Et j'ai trouvé ça plutôt bien, parce que sans préjugé sur rien en fait... Alors qu'il serait facile de dériver et déraper à ce sujet... Mais là, c'est juste naturel). En plus du look distinct de chacun (et carrément pas passe-partout), de son caractère (et donc plus ou moins de sa façon de parler), il y a aussi une histoire d'accent. En fait, tout ça concoure à ce qu'il n'y ait pas d'impression bancale, de fabrication. Au contraire, tous les personnages sont crédibles et en plus, ils interagissent avec beaucoup de fluidité, à tel point qu'on en oublierait presque qu'il n'y que Tatiana derrière elles toutes. De ce point de vue, c'est assez bluffant. Quant au reste, l'histoire est assez classique mais relativement bien rythmée pour qu'on puisse y accrocher sans problème, avec les jeux de faux-semblant qu'on peut attendre, l'exploration de la vie de chacun des doubles (enfin, vous voyez ce que je veux dire, quoi) et un peu une histoire scientifique qui se dessine en fond. Par contre, il est vrai que les personnages qui ne sont pas des clones comme Art, Paul ou Felix passent du coup pas mal au second plan et restent pour le moment esquissés (de même pour Kira mais qui possède un potentiel intéressant sur ses quelques scènes). Alors oui, c'est presque un peu dommage pour Paul (qui apparaît bien souvent torse-nu, personne ne s'en plaindra) ou Felix (le frère gay un peu caricatural qui aura une histoire avec un personnage mais qui tient plus d'un petit effet que d'autre chose). Mais dans l'ensemble, on a donc là une agréable coproduction américano-canadienne qui va vous faire aimer manger du clone !