352874

Il y a longtemps, nous étions amis... Et l'amitié peut-elle perdurer à travers le temps ? L'affection que l'on a pour une série peut-elle franchir le cap des années ? Oh, bien sur, je ne pense pas à l'affection pour le passé, les saisons et les épisodes que l'on connaît et que l'on adore revoir (je revois toujours avec un immense plaisir des séries animées des années 80 ou 90 par exemple), mais je pense plus à de nouvelles aventures... Celles que vous n'avez pas encore vécues... Celles qui arrivent alors que le pont a été coupé il y a un moment. C'est un peu dans cet état d'esprit que j'ai abordé le visionnage du film Veronica Mars qui a pu être réalisé grâce aux contributions des producteurs du monde entier via le site de "crowfunding" Kickstarter. Parce que j'ai bien aimé la série, je l'avais aussi appréciée lorsque je l'ai revue il y a quelques années maintenant, mais ces épisodes spéciaux ou ces films qui se font bien des années après, c'est tout de même rarement une très bonne idée. En l'occurence, je n'ai donc souhaité rien voir ni rien savoir de ce film avant de le visionner. Tout juste avais-je donc eu vent du casting via quelques news ici ou là inconturnables. Alors, ai-je donc fondu ? Ai-je donc eu envie de revoir la série un de ces jours ? La réponse à la deuxième question est : indéniablement. Oui, repartir avec Veronica Mars et sa bande donne assurément envie de repartir à Neptune dans ses jeunes années. Et pas parce que le film est mauvais et qu'il faudrait donc venir redorer le blason des souvenirs. Non, c'est juste que Veronica Mars Le Film est fidèle aux souvenirs que l'on pouvait avoir de la série. Les fans devraient être ravis d'y retrouver un certain nombre de clins d'oeil qui leur sont destinés (répliques, personnages, situations) et une aventure tenant la route, avec les ingrédients que l'on connaît, de manière forcément un peu plus ramassés que sur une saison. Mais les éléments du polar noir, du détctive privé, sont bien présents, tout comme les situations un peu plus épiques, un peu plus fortes en action. Le dosage entre film fait pour les novices et ceux qui voulaient avoir une conclusion est plutôt fin (même si honnêtement, je ne me souviens guère plus que ça de comment se terminait la saison 3, bien que je sais qu'elle laissait beaucoup de choses en suspend). On retrouve notre héroïne mutine et sa manie de fourer son nez partout, de vouloir rendre la justice, de s'attirer des ennuis et d'avoir des histoires de coeur un peu compliquée et sa narration en voix off qui nous donne le droit à quelques jolies tirades. Après, le tout ne m'a pas bouleversé outre-mesure, il ne s'agit pas d'un très brillant film qui vous ferez regretter quoique se soit, mais il remplit en tout cas tout à fait sa fonction, et c'est déjà beaucoup. Surtout que l'on a droit à quelques perles un peu cyniques comme la série aimait en dégager (et un James Franco plutôt drôle). Pour la cerise sur le gâteau, je ne souhaiterais plus qu'une sortie en blu-ray/dvd avec une VF (même si c'est déjà très bien qu'on ait eu le droit à une VOD en VOST en même temps que la sortie ciné du film aux USA). Il est en tout cas bon de se dire que l'on peut, malgré les craintes, replonger sans se soucier !