328759

De la suite dans les idées... Cette expression s'applique finalement assez bien à tout ce qui est cinéma, jeux vidéo mais aussi séries. Eh oui ! Qu'est-ce qu'on peut s'en coltiner des suites de films qui ont marché notamment. Ce qui s'applique même maintenant à l'univers des séries avec le retour d'anciens titres qui refont leur apparition comme X-Files. Parfois, il s'agit plus d'un reboot/remake (MacGyver et Xena ont été évoqués). Et parfois, on a même un joli mélange de deux univers. Ainsi, la série de films Scream a trouvé les chemins du petit écran et s'est octroyée une saison de 10 épisodes sur Netflix, le fameux site de streaming. Bon, autant dire que j'étais un peu sceptique sur un tel portage, l'histoire tenant sur un timbre poste au final se prêtant assez peu à cet exercice de style. On avait déjà pu plus ou moins voir les limites du slashers en version série avec Harper's Island par exemple. Et puis, reprendre le titre de films plus ou moins cultes, ça veut aussi dire partir avec un passif, des fans et donc des attentes. Cela étant dit, pas de lien de parenté avec les histoires qui ont pu être vues au cinéma... Oubliez donc l'apparition de Neve Campbell en Sydney. Nouveau lieu, nouvelles victimes, nouvelle histoire. Et pourtant, la série comporte tout à fait l'ADN des films. Les marqueurs sont tous présents et en cela, la série n'a finalement pas à rougir. On retrouve le meurtre d'ouverture qui lance l'histoire, une héroïne traquée au téléphone (et comme on est en 2015, les réseaux sociaux et SMS sont aussi de la partie), des ados qui se font éventrer et pas mal de références au cinéma d'horreur notamment... Et nouveauté, puisqu'on est dans une série, elles ne sont bien évidemment pas oubliées non plus (Game of Throne Pretty Little Liars pour celles que j'ai en tête par exemple). Ce qui donne toujours ce petit lien de connivence avec le téléspectateur qui pourra sourire des remarques faites par certains persos avec une petite mise en abyme. Rien de bien exceptionnel mais bon.

170917

Tout comme les personnages, archétypaux mais qui font le job et qui fait qu'au final, on a pas de déplaisir à suivre la série. Honnêtement, je m'attendais à être sans doute un peu plus déçu que ça et au bout du 10ème épisode, je peux dire que j'ai pris du plaisir. Il faut pas en attendre autre chose qu'un Scream côté scénario et déroulement, mais à partir du moment où l'on aime... Alors oui, par contre, le rythme est beaucoup moins soutenu que dans un film et du côté des frissons, ce sera sans doute un peu éparpillés, même s'ils ont tenté de sauver le coup en jouant sur le "mourir ou va pas mourir". De fait, on pourra trouver que le jeu de massacre est un peu léger en milieu de saison et que les courses-poursuites avec le tueur masqué un peu maladroit manquent un chouia, ce côté-là ne ressortant plutôt que vers la fin. Et comme je suis en train de parler du tueur, ils n'ont pas seulement changé les lieux et personnages, mais aussi la combinaison pourtant si mythique du tueur. Un peu moins granguignolesque mais du coup, beaucoup plus banal, moins identifié et c'est un peu dommage d'avoir enlevé ce charme. Histoire de rompre totalement avec la série de films au cinéma (si jamais il devait y avoir un nouvel opus, 20 ans après ?). Côté musique, pas de thème aussi marquant que ceux de Marco Beltrami lors du 1er film mais j'avoue que j'aime bien la musique du générique de fin assez sympathique. Et si vous voulez savoir, oui, on soupçonne un peu tout le monde et oui, j'avais un coupable en tête (avec quelques soupçons sur deux autres personnes) qui s'est révélé être bonne... Bref, une petite série qui était parfaitement de circonstance en cette fin du mois d'Octobre et qui replonge avec une certaine réussite (bien que manquant un peu de tension sur le milieu de la saison) dans une ambiance rappelant quelques souvenirs au plus anciens qui ont connus les films. Avec quelques scènes un peu gores au passage. A crier ou à sursauter, peut-être pas forcément jusque-là, mais à vous de voir...