EmmanuelMoire20140205-04

Il est des rencontres qui sont magiques... Et honnêtement, la plupart des concerts que j'ai fait jusqu'à maintenant font partie de ces moments. Alors c'est vrai qu'il y a eu un raté dans la lsite (oserais-je remettre une fois le couvert par rapport à Nolwenn Leroy ? -Bah, ça y est, les fans ont zappé depuis le temps, non ?-), mais Emmanuel Moire vient confirmer que ce n'était qu'une exception qui confirmait la règle. Sans vouloir remettre de l'huile sur le feu, il y a eu tout un monde entre mon ressenti entre Sur le Chemin d'Emmanuel et le Tour de l'Eau de Nolwenn. Ici, j'ai vraiment eu l'impression que le chanteur vivait ce concert avec nous et s'impliquait avec son public. Il y avait un réel ressenti de plaisir d'être là, avec nous. Peut-être parce qu'après tout, il revient "de loin" (si on veut). Il est en contact quasi-permanent avec son public au travers des gestes, de la parole, des yeux (et pas besoin qu'il me regarde pour ça... même si j'aime à croire qu'il m'a tout de même regardé !). Il s'adresse à lui et s'avère plutôt réactif quand il se passe quelque chose dans la salle. Ce qui permet finalement de peut-être découvrir une facette de lui qu'on ne connaît pas forcément (pour ma part, en tout cas, ne l'ayant pas suivi dans Danse avec les Stars, même si je l'aimais avant... Au moment de son 2ème album L'Equilibre), puisqu'il est très drôle. Ainsi, sa réaction quand une petite fille monte sur scène pour lui remettre quelque chose a été excellente, tout comme quand une personne lui parle un peu comme ça, genre en privé, juste avant une chanson (il est descendu la voir). Comme quand il s'étonne aussi qu'on lui réponde d'un coucou, quand il nous fait un coucou (ben oui, normal quoi !). Tout cela rajoute à son côté sexy, ou en tout cas séducteur, qu'il cultive durant ce tour de chant avec grand plaisir sur les chansons qui le lui permettent... (Qui lui permettent des jeux de regards et des jeux de mains...) Et vu le physique du monsieur, il aurait tort de se priver !

EmmanuelMoire20140205-02

Tout comme il aurait tort de nous priver de ses petits pas de danse qu'il exécute quand bon lui semble et qui sont un délice. Même s'il n'aura pas voulu enlever plus que la veste et le gilet... Alors c'est mieux que ce qu'on pouvait attendre au départ, puisqu'il avait dit pas le gilet dans un premier temps... Mais malgré l'insistance, il n'aura pas enlevé le pantalon ! Un drame pour toute la salle, forcément. Une salle bien remplie et réactive, qui a aussi apprécié le petit tour sur le parterre durant "Ici Ailleurs". Et puisque l'on parle chansons, on peut donc aussi parler de la set-list plutôt à mon goût. Certes, il me manquait "L'Abri et la Demeure" qui aurait pour moi été parfait comme chanson d'introduction (mais c'est "La Vie Ailleurs" qui en fait office) et "Je ne Sais Rien" mais pour le reste, tous mes coups de coeur de l'album Le Chemin répondaient présents ("La Blessure", "Suffit Mon Amour", "Beau Malheur" et "Ne s'aimer que la nuit"). Cerise sur le gâteau, mes coups de coeur de l'album L'Equilibre y étaient aussi ("Promis" en duo avec Sirius Plan qui était la première partie, "L'Adversaire", "L'Attraction", "Sois Tranquille", "Adulte et Sexy"). En plus de quelques autres titres ("Sans Dire un Mot", "Venir Voir"), il y avait aussi "Etre à la Hauteur" et "Le Sourire". Personnellement, je n'avais pas aimé les chansons de son premier album, au niveau des singles, donc ça ne m'a pas manqué qu'il n'y ait que ça de cette période. Par contre, "Etre à la Hauteur" était joliement orchestrée dans cette version piano-cordes (violon, Alto et violoncelle). Ce qui me permet de rebondir justement sur les musiciens et une configuration avec violons que je n'ai pas vu depuis un moment en concert et qui s'avère pourtant très agréable. D'ailleurs, le point de départ du concert est quelques titres qui sont repris avec les cordes et on plane. Ce qui permet aussi d'alterner agréablement les styles. Parfois le concert se fait plus intimiste (comme avec "Sois Tranquille", forcément) et parfois plus dansant... Voire un peu "boîte de nuit" ! Et donc un peu plus bougeant. Le tout est plutôt bien organisé. Du coup, l'heure et demie d'attente avant le concert (enfin, avant de pouvoir rentrer dans la salle, il fallait rajouter une heure avant le concert en lui-même), parfois un peu sous la pluie (mais pas autant que j'aurai pu le craindre) a été vite balayée... D'autant plus que j'étais pas trop mal placé et que j'ai bien pu profiter d'Emmanuel... Ainsi que de sa première partie qui fut Sirius Plan, un trio féminin qui a su conquérir la salle et qui fut une belle découverte (même si les titres anglais m'ont un peu moins séduit). Comme quoi, c'est possible ! Alors merci Emmanuel Moire pour ces quasi deux heures de bonheur...

Edit du 08/02/2014 : L'album photo souvenirs...