20159544

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... Non, je n'ai pas envie de vous parler de Once Upon a Time aujourd'hui... Même s'il est vrai que j'aurai pu. Mais non. Je vais plutôt parler de l'autre série utilisant le décorum des contes pour servir son histoire. Et cette fin très conte de fées, justement, peut-être pourra-t-on l'appliquer au héros de la série et sa charmante fiancée... Ou pas. On verra bien. En attendant, attardons-nous donc un peu sur Grimm, la série diffusée sur NBC. Et qui dit NBC, dit plutôt policier. C'est donc le trip de la série de faire un mix entre fantastique et intrigues policières plus classiques. Et je dois dire que je m'attendais un peu à autre chose. Pas tant du point de vue du mix, je savais ce que c'était, mais je pensais que l'univers des contes serait plus poussé. Hors, ça se résume au final à faire passer les assassins pour des monstres... qu'ils sont donc réellement (avec des noms allemands et ayant vaguement rapport avec des monstres que l'on connaît dans les histoires qu'on raconte aux enfants, pour faire plus "Grimm"). Alors certes, je ne me suis pas tout à fait ennuyé devant la série (parce que j'ai un bon fond et que si on me met devant du policier, je suis bon public), mais comme assez souvent dans ce genre de tentative, la sauce a un peu de mal à prendre. Le côté fantastique (plutôt classique dans l'ensemble, où l'on retrouve des passages obligés) n'apporte rien aux intrigues policières et n'est pas assez poussé pour contenter les fans qui attendent du fantastique justement. A force d'avoir le cul entre deux chaises, on finit par s'écrouler. Pourtant, il y a encore un espoir.

20175191

C'est vrai que la saison se termine en se concentrant peut-être un peu plus sur l'aspect mythologique de la série. Ce qui ne peut pas faire de mal, parce qu'honnêtement, je ne me souvenais même plus pendant les 3/4 de la saison de ce qu'était réellement Nick, le héros de la série... Un Grimm, certes... Mais qu'est-ce qu'exactement un Grimm ? Je veux dire, une Tueuse, j'avais assez vite compris le principe par exemple. Un vampire avec une âme qui enquête et chasse les monstres, aussi. Un Grimm, ça reste plus flou. Et je me dis justement que là, la série pourrait prendre un virage à la Angel (et le fait que David Greenwalt fasse partie des créateurs et des showrunners me donne un peu d'espoir à ce sujet), en abandonnant peu à peu cette idée de vouloir faire à tout prix du policier pour plonger vers du fantastique plus pur. C'est un peu ce qui m'a fait tenir, en me disant que tout espoir n'était pas perdu. Ca, le fait que David Giuntoli soit plutôt charmant (même s'il ne tombe pas assez franchement la chemise) et surtout, sa relation avec Monroe. Totalement artificielle cette relation au départ (une petite confusion, un mec qui tombe bien pour ses connaissances et qui l'aide finalement), mais qui fonctionne bien, qui apporte de bons moments, à la fois drôle et parfois touchants (et puis, c'est aussi grâce à elle qu'on appuie de temps en temps sur le côté fantastique). J'aime aussi l'idée qu'on ne nous colle pas non plus un duo qui va sortir ensemble (certes, un couple gay, ça ne m'aurait pas dérangé et ça aurait aussi apporté un peu d'originalité), mais qu'il y a déjà un couple stable, qui sera mis à l'épreuve de ce nouveau monde qui s'ouvre au personnage principal. Et puis Juliette est plutôt sympathique. Sans oublier un protagoniste qui va venir se greffer en fin de saison et qui va venir conforter le fait que la série peut basculer à un moment donné... Bref, à défaut d'être totalement conquis (même si j'avoue aussi assez aimer l'univers assez gris/sombre -visuellement parlant- de l'ensemble), je suis dans l'attente... Dans l'attente de lendemains plus fantastiques...